10 règles d’or de la recherche d’emploi

Samedi dernier, je devais répondre au courrier des lecteurs et lectrices. Puis…comme souvent je n’ai pas pu m’empêcher de reporter au lendemain. Du coup à la place j’ai passé la matinée à chercher un concept de visuels à vous partager sur la Page Facebook. Et ça a donné les 10 règles d’or du chercheur d’emploi !

J’en profite donc aujourd’hui pour approfondir chaque règle et en faire une sorte de guide de bienvenue pour ceux et celles qui ont rejoint le blog récemment.

 

« Si c’est chiant à écrire ce sera chiant à lire »

Lettre-De-Motivation-Regle

Ce principe est au coeur d’un des premiers articles que j’ai écrit sur ce blog : http://dessinetoiunemploi.com/lettre-de-motivation-nimporte-quoi/

Et c’est une règle qui ne pardonne pas. Si vous vous ennuyez quand vous écrivez une lettre de motivation, la lettre de motivation sera ennuyante. Si vous êtes embarrassé(e) par l’écriture de votre CV (parce qu’il y a un trou par exemple), le CV sera embarrassant. Au pire du pire, si vous n’avez pas la motivation pour écrire votre lettre de motivation, bâclez-la mais bâclez-la vite avec un outil automatique comme celui-ci : http://dessinetoiunemploi.com/comment-faire-sa-lettre-de-motivation-en-un-clic/

« Je n’envoie pas mon CV à quelqu’un qui ne l’a pas demandé »

Ne-pas-envoyer-son-cv-au-hasard

Probablement une de mes découvertes les plus importantes. J’ai longtemps cru que j’étais fou, jusqu’au jour où j’ai découvert le livre « n’envoyez pas de CV » puis « The 2-Hour Job search », puis « What Colour is your parachute ? » qui commencent tous par cette phrase ! Il y a plusieurs raisons qui font que vous ne devriez pas envoyer votre CV à quelqu’un qui ne vous l’a pas demandé au préalable. Et elles sont dans cet article : http://dessinetoiunemploi.com/nenvoyez-pas-de-cv/

La raison principale c’est que si vous vous arrangez pour qu’on vous demande votre CV, il sera vraiment lu. Sans compter que le rapport de force se renverse d’un coup ! Vous réagissez comment vous quand on vous distribue des tracts dans la rue alors que vous écoutez votre musique ? Et bien c’est pareil, ici.

« Travailler mon CV n’est pas la priorité »

travailler-son-cv-perdre-son-temps

Dans l’histoire de l’humanité, un CV ne s’est jamais levé pour aller chercher du travail. Commencer par travailler son CV est une très mauvaise idée, vraiment. Commencer par faire son CV est une manière de fuir l’introspection et la réflexion stratégique. On s’approche dangereusement de la paresse intellectuelle (par exemple il y a pas mal de gens qui m’envoient leur CV pour que j’y jette un oeil, plutôt que de prendre le temps de me résumer leur besoin en un paragraphe).

Vous pouvez faire le plus beau CV du monde, si vous l’envoyez au hasard, vous ne risquez pas d’avoir de résultats.

C’était l’objet de cet article : http://dessinetoiunemploi.com/travailler-cv-perte-de-temps/

« Répondre aux annonces d’emploi est toxique pour le moral »

ne-plus-repondre-aux-annonces

 

Généralement, quand je le dis à quelqu’un c’est une vraie libération ! Donc je vous le redis encore : si votre recherche d’emploi repose entièrement sur la réponse à des offres d’emploi il est tout à fait normal d’être déprimé(e) au bout de 10 jours ! Personne ne peut moralement supporter ça. Il faut donc faire très attention et varier les canaux. Vous pouvez répondre aux annonces mais vous ne devez surtout pas faire uniquement ça. D’autant plus que les annonces d’emploi sont un moyen très inefficace de trouver un emploi, à l’échelle individuelle. Rappelez-vous de cet article où je vous expliquais que vous n’aviez que 7% de chances de trouver un emploi avec une annonce : http://dessinetoiunemploi.com/le-terrible-secret-des-annonces/

Si vous voulez vous en convaincre, voici 7 raisons pour ne pas faire que ça : http://dessinetoiunemploi.com/sept-bonnes-raisons-de-ne-pas-repondre-aux-offres-demploi/

Et encore 5 raisons de plus : http://dessinetoiunemploi.com/5-autres-raisons-de-ne-pas-repondre-aux-annonces/

« Trop chercher est contre-productif »

ne-pas-trop-chercher

Probablement la chose la plus contre-intuitive. Mais passer tout son temps à chercher est une mauvaise idée. Surtout si cela consiste à répondre à des annonces d’emploi. Car vous allez vous épuiser très rapidement. Je suis toujours attristé de voir à quel point les gens qui sont en recherche d’emploi depuis plus de 3 semaines sont visuellement épuisés. Dès qu’ils ouvrent la bouche on sent qu’ils sont cassés moralement et que leur confiance en soi s’est effondré. Or, plus vous allez vous acharner et plus vous allez ruiner votre capital de confiance rapidement.

Le problème c’est que c’est un cercle vicieux. Car de l’extérieur vous donnerez aussi moins envie d’être recruté(e). C’était le point numéro 7 de cet article : http://dessinetoiunemploi.com/7-habitudes-a-perdre/

« Si je ne sais pas ce que je cherche, je ne le trouverai pas »

Savoir-ce-quon-veut

Une fois que c’est écrit ça a l’air évident. Et pourtant c’est probablement l’erreur la plus fréquente. Ce n’est pas au recruteur de choisir pour vous votre cible. Il faut avoir un cap pour savoir où aller. Et fixer un cap n’est pas une action http://pharmacie-ed.net définitive, vous pourrez toujours changer de cap après si ça ne fonctionne pas. Mais sans cap vous allez pédaler dans le vide.

Et comme c’est compliqué de savoir s’orienter, voici une méthode en 3 questions : http://dessinetoiunemploi.com/comment-trouver-sa-voie-professionnelle-en-trois-questions/

En voici une autre qui renverse un peu la question : http://dessinetoiunemploi.com/ne-vous-demandez-plus-ce-que-vous-voulez-faire/

 « Tout le monde a un réseau. Tout le monde »

le-reseau

Le problème de la notion de réseau c’est qu’elle a tendance à tétaniser. On se dit que c’est les autres qui ont du réseau. Pire encore, on pense au piston. Le réseau n’a rien à voir avec le piston. Un piston c’est quand quelqu’un obtient un poste sans être compétent(e), parce qu’il connaît quelqu’un. Le réseau c’est simplement une manière d’obtenir un poste pour lequel on est compétent(e) en étant appuyé(e) par une connaissance.

Or, si vous n’habitez pas sur une île déserte, vous avez forcément des amis, une famille, un boulanger dans votre village, des camarades d’écoles, des gens qui font le même sport que vous dans votre club, des anciens employeurs, etc. Ce qui est compliqué avec le réseau c’est qu’en général les choses ne se débloquent pas avec les gens que vous connaissez mais plutôt avec les gens qui connaissent des gens que vous connaissez. On y reviendra dans un article.

« Pour avoir ce que je n’ai jamais eu, il faut faire ce que je n’ai jamais fait »

devise-de-vie

Je ne sais plus qui a dit ça mais c’est une devise qui me suit ! C’est la mentalité inverse de « on sait ce qu’on perd, on ne sait pas ce qu’on retrouve » qui est la devise parfaite pour ne jamais rien faire. Rien ne sert de vous obstiner dans une méthode qui ne fonctionne pas. Je suis toujours sidéré de voir des gens pour qui les annonces ne fonctionnent pas et qui s’acharnent de plus en plus fort. Au début ils répondent à 3 annonces dans une semaine. Puis 7, puis 15, puis 50. Sans aucun résultat.

Souvent c’est une de ces peurs qui nous paralyse : http://dessinetoiunemploi.com/les-7-peurs-qui-vous-empechent-de-trouver-un-emploi/ 

Au fond, on sent bien que ce qu’on fait ne fonctionne pas, mais on a peur de sortir de sa zone de confort : http://dessinetoiunemploi.com/etes-vous-pret-a-faire-autre-chose-que-rester-assis-sur-une-chaise-a-repondre-a-des-annonces/

« L’ultime secret : les gens adorent qu’on leur paie un café »

9

Probablement la chose la plus surprenante que j’ai découverte : les gens disent souvent oui quand on leur propose de discuter de leur métier autour d’un café ou d’un déjeuner ! La technique est décrite dans cet article : http://dessinetoiunemploi.com/larme-ultime-du-chercheur-demploi-le-cafe-ou-le-dejeuner/.

La plupart des gens préfèrent que vous vous intéressiez à leur métier autour d’un café, plutôt que de recevoir un CV, froid, qu’ils n’ont pas demandé. Et toutes les personnes qui ont essayé reviennent me voir en me disant qu’elles sont stupéfaites de voir à quel point c’est facile d’obtenir une réponse ! (Évidemment tout le monde ne vous répondra pas, mais un taux de retour de 40% est amplement suffisant pour travailler confortablement).

« Suis-je prêt(e) à faire autre chose que de rester assis à envoyer des mails ? » 

se-bouger

Vous pouvez remplacer « à envoyer des mails » par « à répondre à des annonces » ou « à faire des candidatures spontanées ». C’est un peu violent dit comme ça mais c’est la règle la plus impitoyable : les gens qui sont le plus déterminés à se mouiller sont ceux qui y arrivent le plus rapidement. L’efficacité d’une recherche est toujours proportionnelle au niveau d’engagement qu’on est prêt à mettre. Attention ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas réussir sans se mouiller ou que se mouiller est une garantie. Mais c’est un raccourci. Vous avez peur du téléphone ? Moi aussi, je vous rassure. L’eau est froide pour tout le monde. Mais la différence se fait entre ceux qui s’y jettent et ceux qui n’osent pas.

Au final, la meilleure des techniques reste encore de parler à un être humain, dans la vraie vie. Vous ne pouvez pas y couper. Et plus vous arrivez à le provoquer tôt, plus vous mettez les chances de votre côté.

En parlant de téléphone : http://dessinetoiunemploi.com/6-raisons-dappeler-le-recruteur-avant-de-lui-envoyer-un-cv/

Conclusion

Ah ! J’ai oublié une règle bonus : la personne qui a le pouvoir de recruter n’est jamais le recruteur. Il faut le prendre en compte quand vous montez votre stratégie : http://dessinetoiunemploi.com/un-recruteur-na-pas-le-pouvoir-de-dire-oui/

Pour ceux et celles qui veulent aller plus loin je vous invite à regarder la vidéo de la soirée que l’on avait fait avec une centaine de lecteurs et lectrices du blog. La qualité n’est pas optimale mais on est rentré un peu plus en profondeur dans la thématique de l’état d’esprit :

 

 

  • Pierre-Emmanuel

    Comme je disais sur Twitter: très bon article.
    « Si je ne sais pas ce que je cherche, je ne le trouverai pas ». N’est-il pas bon en revanche de se laisser un maximum de portes ouvertes, voire de se laisser guider par les rencontres? Par exemple: « Je veux être commercial dans l’industrie. Voyons ce que le marché a à me proposer. »

    • Nicolas Galita

      Merci Pierre-Emmanuel,

      Oui je comprends ta question ! En fait, paradoxalement, plus on vise quelque chose de précis et plus on a de chances de trouver des choses qui n’étaient pas forcément dans la cible. Car avoir un cap permet de faire avance.

      Avoir mis le cap sur les Indes n’as pas empêché Christophe Colomb de découvrir l’Amérique ^^.

  • Bustos

    Bonjour et bravo pour l’article!
    Il conviendrait, si vous me le permettez, juste de nuancer le propos concernant les offres d’emplois. Pour les Cadres, l’offre d’emploi reste le 1er canal de recrutement. Près de 60 % des postes sont pourvu suite à une réponse à offre. Loin devant, très loin devant les réseaux sociaux par exemples.
    Bien à vous
    Yann
    http://www.hyperperbolyk.com

    • Nicolas Galita

      Bonjour Yann,

      Merci ! D’où sortent ces chiffres ? De la dernière étude Apec ? Ce n’est pas exactement ce qu’elle disait. D’ailleurs mettre « réseaux sociaux » dans la même catégorie n’a pas de sens. Une offre d’emploi peut être diffusée sur un réseau social ^^.

      Bien à vous,

  • Ludwig Jedde

    Bonjour.
    En effet, arrêtons de rester sur une chaise et allons voir les gens ! rencontres, échanges; y’a que ça de vrai !

    Merci Nicolas pour tes astuces précieuses. Cela fait que 3 jours que je connais ton blog et j’ai l’impression d’avoir beaucoup progressé en terme de déverrouillage de mauvaises habitudes de recherche de job !

    A bientôt

    Ludwig J

    • Nicolas Galita

      Ahah merci Ludwig 😀

  • Juju Descartes

    Hé non, je n’ai aucun réseau, j’ai 50 balais, je redémarre tout a zero ( chez les smicards, evidemment) pas d’enfants, pas de mari, quelques copines retraitées. quand aux acteurs de pole emploi ou autres organismes, du pipeau !!!!! voilà pourquoi tant de gens sont condamnés à finir au RSA.et l’autre macouille qui supprime les contrats aidés et qui nous traite de fainéants ! j’en peux plus!!!