3 types d’emails à connaître pour relancer ton réseau

Aujourd’hui, on reçoit Mathieu Ménet qui a proposé d’écrire un article ici pour vous aider à surmonter l’angoisse de la feuille blanche quand vous contactez quelqu’un dans une démarche réseau. Je sais que le mot réseau fait peur à plus d’un mais ce n’est rien. C’est un bien grand mot pour dire « les gens que vous avez croisé physiquement ou virtuellement une fois dans votre vie ». Et non pas une sorte de trésor magique que seuls certaines personnes ont.

Si vous me suivez depuis un moment, vous avez déjà entendu parler de Mathieu Ménet. Quand je désespérais de trouver des livres intéressants sur la recherche d’emploi j’ai fini par tomber sur son livre : Fuck le chômage. Et en le lisant je me suis dit « ah c’est un livre comme ça que j’aurais écrit ». Du concret, du concret et encore du concret.

Mathieu essaie lui aussi d’apporter sa touche pour aider à chercher un emploi. Il a imaginé un projet ambitieux avec notamment une box de l’emploi. Le concept est vraiment intéressant sur le papier. Il fait actuellement une campagne de financement participatif  qui se termine ce soir. N’hésitez pas à y jeter un oeil : https://fr.ulule.com/jeubosse/

Par définition, on ne sait pas ce que ça va donner. De toutes façons si cette campagne réussit, je vous dirais ce que ça a donné, j’ai commandé une box moi-même pour voir.

Et…je laisse Mathieu parler. RDV en fin d’article.

 

On ne le répétera jamais assez, ton réseau est l’arme la plus efficace que tu possèdes pour retrouver un emploi rapidement. Mais un réseau ça se travaille. Et pour que les personnes t’aident, il faut prendre des nouvelles de temps en temps, échanger régulièrement avec, et surtout, ne pas rentrer en contact uniquement lorsque tu as besoin de quelque chose.

enfant-triste-suppliant

Dans les ateliers que j’anime, on me demande souvent comment reprendre contact avec quelqu’un que l’on a rencontré. Ce que je vois le plus souvent ressemble à ça: « Bonjour, je ne sais pas si vous vous rappelez de moi, mais on s’est rencontré lors de … « . C’est la manière la plus naze pour reprendre contact avec quelqu’un ! En fonction de la situation, essaye plutôt l’un des 3 emails types que je t’ai préparé.

1. Pour quelqu’un que tu as rencontré à un événement

Si tu as échangé avec quelqu’un pendant un événement, vous partagez forcément une anecdote ou un point de vue échangé pendant cet événement. Utilise cette anecdote ou ce point de vue échangé comme point de départ:

Bonjour Nicolas,

Nous nous sommes rencontrés la semaine dernière à la soirée de la mission locale de Cergy. Et on avait bien rigolé après avoir découvert notre point commun: avoir arrêté le café récemment. Flash Info: je n’ai tenu que 3 semaines, et vous ?  Si je me rappelle bien, vous travaillez pour l’entreprise CoffeeDream ? Je viens de voir une offre d’emploi qui m’intéresse. Serait-il possible de vous appeler demain soir pour échanger sur l’environnement de travail de CoffeeDream?

Merci d’avance,
Mathieu

2. Pour quelqu’un avec qui tu n’as pas échangé depuis longtemps

Si tu avais l’habitude d’échanger avec quelqu’un, puis plus du tout pendant une longue période, et que tu souhaites maintenant te reconnecter avec, il faut d’abord que tu te remettes à la page. Recherche des infos fraîches sur la personne en allant sur LinkedIn, son site web, etc.

loupe-timbre

L’objectif est de trouver un élément de discussion pour « justifier » ton message:

Bonjour Thomas,

Je viens de voir sur LinkedIn que vous travaillez maintenant dans le secteur des énergies renouvelables ?Félicitations ! J’envisage également de travailler dans ce secteur. Auriez-vous le temps de discuter de ce secteur avec moi autour d’un café ? Si ce n’est pas le cas, un bref appel téléphonique ou quelques questions envoyées par mail seront un très bon point de départ à mon niveau.

Bien à vous,
Mathieu

3. Pour quelqu’un d’important

La plupart du temps, lorsque l’on souhaite rentrer en contact avec quelqu’un « d’important » (le PDG d’une entreprise que tu aimes, un auteur, etc.), tu peux ressentir le syndrome de l’imposteur et ainsi te dévaloriser. Et bien que nenni !

saut-ski

Pour l’avoir testé plusieurs fois, il est assez facile de rentrer en contact avec des gens « importants » ou « célèbres ». Et il suffit simplement de les contacter par email en apportant un sujet de discussion intéressant. Voici un exemple pour t’aider:

Bonjour Laurent,

J’ai vraiment apprécié votre conférence sur l’innovation lors de la Maker Faire de Paris. Ce qui m’a interpellé le plus est votre point de vue sur la capacité à chacun à devenir innovant. Dans mon quotidien, j’ai plutôt l’impression que ce n’est pas accessible à tous. Pouvez-vous m’expliquer ce qui vous a amené à cette conclusion ?

En vous souhaitant une excellente journée,
Mathieu

Et voilà ! Tu connais maintenant les 3 types d’email à connaître pour reprendre contact avec n’importe qui. Lorsque tu ne parles pas à quelqu’un régulièrement, il est tout à fait compréhensible que tu souhaites réfléchir à la façon dont tu vas relancer ce contact. Mais rappelle-toi, en aucun cas tu ne dérangeras ou tu passeras pour un spammeur si tu fais les choses bien. Au pire du pire on t’ignorera. 

Bon réseautage !

 

J’ai une approche légèrement différente mais avec pas mal de points communs au final. Notamment sur le fait d’aborder des gens qui donnent des conférences, écrivent des articles ou des livres…Si vous posez une question intelligente (suffisamment compliquée pour que la réponse ne soit pas sur Google mais suffisamment facile pour qu’il puisse répondre en trois lignes) on vous répondra beaucoup plus souvent que vous ne le pensez !

Un grand merci à Mathieu d’avoir écrit cet article invité (qui permet de combler le petit creux d’écriture que j’ai en ce moment). La moindre des choses que je peux faire pour le remercier c’est de vous redire d’aller jeter un oeil à son projet. 

Jeubosse