Les 3 uniques questions à préparer pour l’entretien

La préparation de l’entretien est une discipline très paradoxale. Je ne sais pas pourquoi mais beaucoup de gens s’y préparent à la fois trop et pas assez. En effet, on gaspille énormément de temps à préparer des questions secondaires (la questions des 3 défauts par exemple) et on néglige des questions bien plus importantes. On finit alors par aller en entretien très très mal préparé en ayant passé pourtant du temps à la préparation. Le comble.

Avant de commencer je vous présente mes excuses : d’habitude je donne toujours les sources où je vais voler mes idées (et…oui je ne fais que voler des idées en permanence, je n’invente jamais rien). Mais cette fois, j’ai oublié de noter la source dans mon carnet à idées… Il me semble que c’était dans 101 Ways to Find Work…And Keep Finding Work for the Rest of Your Career! Mais je ne retrouve plus le livre dans le désordre de ma bibliothèque.

Qui êtes-vous ?

Cette question prend des formes différentes. Dont le tristement célèbre « Parlez-moi de vous ? ». À chaque fois, l’idée est de permettre de cerner qui vous êtes au-delà du CV. J’insiste : au-delà du CV. Le but n’est absolument pas de réciter votre CV. On veut surtout savoir si vous êtes la bonne personne tant sur le plan technique que sur le plan de la personnalité.

Attention, on ne vous demande pas de dire la vérité comme on lit la notice d’un appareil. On vous demande de raconter une histoire. Le CV est une notice, votre discours doit être une histoire. Si vous ne savez pas comment faire je vous invite à lire cet article puis cet article pour apprendre à parler de vous.

Articles--DTE-parler-de-soi

D’ailleurs, la question n’est pas forcément posée de manière explicite. La personne que vous êtes transparaît à divers niveaux : la manière dont vous vous tenez, votre réaction à l’humour et au stress, le ton de votre voix, etc.

Dans tous les cas, c’est la première chose à laquelle va s’intéresser le recruteur : vous connaître pour savoir si vous êtes compatible avec le poste, l’équipe et l’entreprise.

Pourquoi cette fonction, pourquoi ce secteur ?

La seconde question c’est : qu’est-ce qui chez vous vous amène à vouloir occuper la fonction et/ou le secteur en question. Au-delà des réponses creuses. Par pitié arrêtez une fois pour toutes de dire des trucs stupides comme « ce qui m’intéresse dans cette fonction c’est l’humain ».
boy-666803_640

Je ne sais même pas ce que ça peut vouloir dire ? Dans la plupart des fonctions vous intéragissez avec des humains et non pas des écureuils ou des poulpes. Donc a priori toutes ces fonctions comportent une part d’humain.

Imaginons par exemple que vous postuliez dans les ressources humaines. En admettant que « l’humain » veuille dire quelque chose, ce n’est pas parce qu’il y a le mot dans la fonction que ça implique quoi que ce soit. Le mot important dans « ressources humaines » ce n’est pas « humaines » mais bien « ressources ». Dire que les ressources humaines vous intéressent car vous aimez l’humain c’est comme dire que le métier de technicien de surface vous attire car vous avez toujours voulu être technicien. Ça montre juste que vous n’avez aucune idée de ce la réalité du secteur.

non-non-et-non

Il va donc falloir dire quelque chose qui ne soit pas creux. Même si vous ne savez pas vous-même vraiment, ce n’est pas grave en soi. Il vous suffit de relier votre volonté à un élément de la question précédente. Racontez un épisode de votre vie où vous avez fait quelque chose qui demandaient les mêmes qualités que le poste par exemple.

C’est encore plus important si vous avez de vraies raisons et de vraies motivations d’aller vers un secteur. Par exemple si votre rêve c’est de faire de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (je vous promets que ça existe vraiment des gens qui rêvent de ça ^^), vous avez probablement quelque chose de plus profond à dire que « j’aimerais contribuer à rendre ce monde meilleur ». C’est donc l’occasion de transmettre votre vision, votre conviction profonde. Je suis toujours sidéré de voir que même des gens pourtant animés par une vraie flamme répondent quand même de manière creuse.



adolescent-1327188_640

N’ayez pas peur du ridicule, au contraire. Par exemple, dire que le secteur du recrutement vous attire car on travaille l’humain est une platitude béate. C’est ça qui est ridicule. En revanche, dire que vous pensez que la problématique sociétale du chômage ne peut être traitée que sur le front et que c’est pour ça que vous voulez changer ce secteur de l’intérieur, c’est déjà plus intéressant. Et ça se débat. Par exemple, moi je ne pense pas qu’on puisse changer ce secteur de l’intérieur.

De manière générale, si ce que vous dites ne peut pas se débattre c’est que vous venez de cracher quelque chose de creux. Exemple : « je suis attiré par le marketing parce que j’ai envie de comprendre comment faire un message qui fait vendre des choses à des gens ». On ne peut pas débattre, parce que c’est creux. Alors que si on dit : « je suis attiré par le marketing car je pense que c’est de loin la fonction la plus importante de l’entreprise et que sans elle rien ne se fait », là on peut débattre. Préférez donc toujours dire quelque chose qui se débat un minimum.

Pourquoi nous et pas un autre ?

On arrive à la question la plus souvent négligée est c’est un drame ! Les gens la négligent tellement que si vous la travaillez un minimum vous pouvez marquer énormément de points à peu de frais.

Si vous n’êtes pas capable de répondre à cette question (ou de faire sentir la réponse si on vous ne la pose pas explicitement) vous êtes très très mal engagé(e). Il n’y a rien qui exaspère le plus un recruteur que de voir quelqu’un qui postule chez lui alors qu’il pourrait postuler dans n’importe quelle autre boîte de la terre.

colere-recruteur

C’est LA question que vous devriez préparer le plus, avant chaque entretien. Car les deux premières ont grosso modo les mêmes réponses à chaque entretien. Beaucoup d’entretiens jouent sur cette unique question.

Et je peux vous dire que j’ai souvent vu des situations absurdes. Comme des chercheurs qui avaient travaillé à fond la question inutile des 3 défauts mais qui semblaient totalement surpris par la question « pourquoi avoir postulé chez nous et pas ailleurs ? ».

N’allez pas en entretien sans vous poser la question au préalable. Et je vous arrête tout de suite : oui, il y a forcément une réponse ! Pourquoi avoir postulé chez untel et pas son concurrent direct ? Même si vous avez postulé chez les deux, qu’est ce qui vous intéresse chez l’un et l’autre. La réponse peut vous sembler inavouable, par exemple : « votre siège social est plus proche de mon domicile ». Mais quasiment toutes les réponses peuvent se dire de manière plus subtile. Par exemple : « j’aime que votre siège social soit dans la région, ça montre l’importance que vous accordez au développement local ».

J’ai une mauvaise nouvelle : ça veut dire qu’il faut faire quelques recherches sur l’entreprise.

 

Recherche-Google

Et quand je dis « recherches » je ne parle pas de faire un travail de détective privé mais juste de taper le nom de l’entreprise dans Google et d’ouvrir les 10 premiers résultats. C’est à votre portée et le jeu en vaut la chandelle. Si vous ne savez vraiment pas, mentez. Mais n’arrivez pas en entretien pour dire « je ne sais pas pourquoi je veux postuler chez vous. »

Conclusion

« Ne vous trompez pas de combat ou vous vous tromperez de victoire. »

Arrêtez de vous arracher les cheveux sur des questions comme les 3 défauts. Concentrez vous sur les 3 vraies questions de n’importe quel entretien : qui êtes-vous ? Pourquoi ce secteur/cette fonction ? Pourquoi nous ? Tout le reste c’est du détail.

Vous n’avez désormais plus aucune excuse pour ne pas venir préparé(e).

  • Romain Habig

    Merci Nicolas. Complètement d’accord avec vous sur le degré de préparation à un entretien… jamais bien simple à doser, entre les attentes qu’on a, la projection que l’on se fait. Finalement il s’agit d’un échange presque ‘comme un autre’. Les étudiants, population que je connais bien et conseille depuis qqs années, devraient lire ces lignes et s’en inspirer pour la vie! Elles m’aident déjà beaucoup! Cordialement

    • Nicolas Galita

      Bonjour Romain,

      Il ne reste plus qu’à leur recommander le blog alors 😉