6 raisons d’appeler le recruteur avant de lui envoyer un CV

La dernière fois je vous expliquais comment déjouer les standards téléphoniques pour avoir le bon recruteur au bout du fil. Ce que je ne vous ai pas dit c’est pourquoi procéder ainsi ? (Merci à ceux et celles qui m’ont écrit pour me le signaler). Si vous n’avez pas le temps de lire tout l’article sautez directement au point 5 !

1) Parce que vous êtes souvent meilleur que votre CV

J’ai lu, le mois dernier, un livre qui s’appelle « n’envoyez pas de CV ».

LivreNenvoyezPasDeCV

Je suis d’ailleurs en train de vous préparer un résumé du livre (mais ma flemme est plus forte que moi ^^). Un des concepts intéressants que l’auteur expose c’est que votre CV a une personnalité qui lui est propre. Votre CV ça n’est pas vous. Et, malheureusement, pour beaucoup d’entre nous notre CV est bien moins intéressant que nous.

Avoir un recruteur au téléphone est donc l’occasion de faire une bonne impression au-delà d’un CV. Vous pouvez avoir le meilleur CV du monde, entendre une voix humaine sera toujours plus captivant et chaleureux que de lire un document.

Surtout que pour l’immense majorité, le CV n’est pas au niveau de l’individu. Le recruteur va donc éliminer un CV qui ne reflète pas vraiment la valeur ajoutée potentielle. Quand bien même il aurait gardé le même CV s’il avait eu la personne au téléphone juste avant.

2) Parce que ça démontre votre motivation et votre audace

Beaucoup d’entre nous sont les premiers à écrire dans une lettre de motivation qu’ils sont dynamiques et motivés (enfin pas vous puisque vous avez lu cet article). Or, la motivation c’est comme l’amour : ça ne se proclame pas, ça se prouve !

MotivationDappeler

La preuve : la majorité de ceux qui ont lu l’article sur la manière d’arriver à avoir un recruteur au bout du fil n’osera probablement pas essayer. Faites partie des rares qui auront le courage de le faire et démarquez-vous ! Vous n’avez absolument rien à perdre.

Si vous ne le faites pas, quelqu’un d’autre le fera et passera avant vous.

3) Parce que l’annonce ne dit pas tout

Si vous répondez à une annonce (attention à ne pas faire que ça étant donné l’efficacité limitée de l’annonce) vous serez surpris de voir à quel point le discours au téléphone ne sera pas forcément le discours de l’annonce.

Pour une raison qui est simple : les annonces sont souvent rédigées de manière paresseuse, voire copiées-collées.

CoursOffreDemploiEcoleRecruteurs

(extrait de la BD #rmsnews : l’originale est à retrouver ici)

Vous ne pouvez donc pas y trouver les subtilités du contexte, ni mesurer l’urgence du besoin de l’entreprise.

Alors qu’en appelant, au ton de votre interlocuteur vous pourrez déduire toutes ces choses.

4) Parce que chaque entreprise est différente

Encore une fois, les annonces sont souvent copiées-collées. Pire encore, elles se ressemblent d’entreprise en entreprise.

Jumelles

L’annonce vous empêche souvent de percevoir ce qui différencie une entreprise de sa concurrente. Il en va de même pour les communications par email qui ont souvent un langage standardisé.

Alors qu’au téléphone vous serez capable d’entendre les nuances, l’état d’esprit, la réalité du besoin, etc.

5) Parce qu’il faut éviter d’envoyer son CV à quelqu’un qui ne l’a pas expressément demandé

C’est une des autres leçons du livre dont je vous parlais. Envoyer son CV à des gens avec qui vous n’avez jamais eu le moindre contact est l’équivalent de laisser des tracts dans leur boîte aux lettres.

SpamDTE

Si vous laissez beaucoup de tracts dans beaucoup de boîtes aux lettres ça finira par aboutir. Mais vous seriez plus efficace si vous envoyiez de vraies lettres à des gens qui les attendent. Quand vous allez chercher votre courrier vous faites quoi des tracts et prospectus ? Vous en lisez quelques uns et vous les jetez quasiment tous. Il est même probable que vous n’en lisiez aucun, que vous ne les regardiez même pas. Alors que si je vous envoie le même contenu dans une enveloppe à votre nom, je suis sûr que vous allez au moins l’ouvrir et y jeter un oeil.

Je vous encourage à faire pareil pour votre CV. Ne le voyez plus comme un document de premier contact mais toujours comme un document de deuxième contact. Bien sûr des fois vous n’aurez pas le choix. Mais, bien plus souvent que vous ne l’imaginez, vous êtes tout à fait en mesure d’entrer en contact avec un recruteur et d’attendre qu’il vous demande votre CV avant de lui envoyer.

L’objectif de votre appel est donc de faire en sorte que ce soit le recruteur qui vous demande de lui envoyer votre CV. Et dans ce cas, vous décuplez les chances qu’il lise effectivement votre CV quand il le recevra.

6) Pour éviter le trou noir

Malheureusement, énormément de CV (surtout en candidature spontanée) finissent dans le trou noir.

TrouNoirDeCV

Qu’est-ce que le trou noir ? La poubelle, le dossier spam, un tiroir, l’email d’un assistant qui ne retransfère jamais à la bonne personne, etc.

Et votre CV est mort avant même d’avoir eu la chance d’entrer en compétition avec les autres. Appeler un recruteur et attendre qu’il vous demande de lui envoyer un CV c’est la garantie de ne pas finir dans le trou noir. À l’époque des CV papier on disait : « s’assurer que votre CV remonte en haut de la pile ». Et bien c’est toujours ça l’idée. En appelant vous vous assurez que votre CV sera bien en haut de la pile. Et, à vrai dire, qu’il soit dans la pile tout court.

 

Bonnes recherches !

  • Gaëlle

    Hello Nicolas,

    Bravo pour l’article.
    Dans la théorie je valide les arguments, dans la pratique…moins facile!
    Rien de plus compliqué que d’avoir un candidat en ligne dont tu ne connais rien (ou peu de choses) et de prendre le temps de lui décrire le poste en essayant d’être assez précis (et de ne pas diffuser des informations confidentielles).
    Difficile aussi d’avoir un échange construit avec un candidat pour qu’il mette en avant ses compétences clés en 5 minutes.
    Au final, parmi mes collaborateurs, rares sont ceux qui prennent bien la démarche.
    Dans certains cas, je conseillerais donc d’envoyer un CV en amont (si besoin directement au consultant) PUIS d’appeler pour avoir un retour sur la candidature et en savoir plus sur le poste. Dans ce sens là, l’échange est facilité et la motivation du candidat ressort tout autant :-D

    • Nicolas Galita

      Hello Gaëlle,

      Merci :D

      Ah oui j’aurais dû préciser que cet article ne s’applique pas dans le cas d’un cabinet de recrutement.

      D’ailleurs la troisième partie de cette série expliquera comment éviter de passer par le recruteur et obtenir directement l’opérationnel qui recrute :P

      Oui j’aime bien aussi le sens inverse !!! Avec quand même comme danger d’avoir comme réponse « ah non j’ai pas lu votre CV » et on commence l’échange avec un malaise. Dans tous les cas c’est mieux que juste envoyer son CV ^^.

  • Geoffroy

    Bonjour,

    Merci pour cet article très intéressant. J’ai bien compris les raisons qui peuvent amener à appeler directement le recruteur. Mais voici ce qui est moins clair pour moi : l’appeler, ok, mais pour lui dire quoi ? Quel est l’objet de la demande ? Quel contenu de la conversation amènerait le recruteur à nous demander d’envoyer notre CV, et comment suggérer ce contenu ?

    • Nicolas Galita

      Bonjour Geoffroy,

      C’est une très bonne question ! Je prépare un article sur le sujet !

      • Ania Sk

        Bonjour Nico,
        une grande merci pour votre travail et vos conseils. Dites-moi svp, avez-vous écrit cet article répondant aux questions de Geoffroy? Si c’est oui, alors, comment elle s’appelle car je n’arrive pas à la retrouver.. Merci par avance et bonne journée. Ania

        • Nicolas Galita

          Pas encore !!!!!

          • GK

            Nous l’attendons avec grande impatience, Nicolas :)
            Geoffroy