J’ai testé pour vous : le simulateur d’entretien

Pôle Emploi vient de lancer son Emploi Store : son grand portail qui rassemble des services numériques pour les chercheurs d’emploi. Et parmi toutes ces « applications », celle qui m’a le plus interpellé est le simulateur d’entretiens virtuels. Je me suis donc mis dans l’idée de le tester pour vous :D.

Après une brève vidéo d’explication, nous voici donc dans le simulateur d’entretien.

Simulation_Entretien_Homepage

 

Mon premier réflexe a été le plus mauvais qui soit ! Alors que je ne cesse de vous encourager à construire et préparer vos démarches, je me suis précipité sur le bouton démarrer. Alors même que Pôle Emploi a volontairement fait un bouton « Se préparer à l’entretien » plus gros que le bouton démarrer.

Si vous cliquez dessus vous tombez sur le faux site web de l’entreprise.

LeFauxSiteWeb

Vous y apprenez donc que l’entreprise est leader des maisons à ossature en bois pour les particuliers. Passionnant, non ?

Toujours dans un souci de mise en situation vous avez ensuite un extrait du faux profil LinkedIn de votre recruteur.

FauxProfilLinkedIn

Et, enfin, un coup d’oeil sur l’annonce d’emploi (!).

FausseOffreEmploi

Vous êtes désormais fin prêts pour l’entretien !

Simulation_Entretien_Question

L’interface est assez rudimentaire mais efficace. Finalement le plus grand point faible c’est qu’on vous propose 3 réponses. Dans un entretien on ne vous demande pas de choisir entre 3 réponses ! D’autant plus qu’elles sont toutes très orientées. Globalement vous avez à chaque fois une réponse vague, une réponse langue de bois et une réponse plus précise.

Bien entendu, comme dans un vrai entretien, il est impossible de faire pause (d’ailleurs il ne faut surtout pas rafraîchir la page). Le recruteur montre même des signes d’impatience si vous ne répondez pas dans les temps. Bon…c’est pour le coup totalement raté. Je n’ai toujours pas compris le concept : il peut s’impatienter pour 30 secondes et rester relativement tranquille si vous le faites poireauter 5 minutes !

SimulationEntretien_Ennui

Comptez entre 15 et 30 minutes de questions-réponses selon la rapidité à laquelle vous répondez. Suite à quoi vous avez une vidéo qui se lance où le recruteur réagit en temps réel à votre candidature, comme si vous n’étiez pas là. Il reçoit un coup de fil d’un collègue et dit rapidement ce qu’il pense de vous. Pour moi ça a donné :

 » Il est pas mal »

« Il ne m’a pas convaincu sur son expérience »

« Je suis sûr qu’il est compétent pour le poste »

« Il ne m’a pas posé assez de question à la fin »

DebriefCollegueEntretien

Et il faut dire que c’est assez amusant de voir les coulisses d’un entretien, ce que vous ne voyez jamais habituellement. Suite à quoi, le recruteur vous donne une réponse. Dans mon cas, j’ai été convoqué à un deuxième entretien. (Je sens que je vais bientôt vendre plein maisons à ossature en bois pour particuliers !).

Et, enfin, vous avez une analyse de votre prestation :

Simulateur_Entretien_bilan

Vous pouvez ainsi revenir sur chaque partie de l’entretien et voir où vous avez le mieux réussi.

AnalyseDetailleEntretienBilan

(On voit que le recruteur a remarqué que je n’étais pas trop trop intéressé par les maisons à ossature en bois pour particuliers)

On vous propose ensuite des conseils sur les parties que vous avez le moins réussies.

ConseilEntretienRetourSimulation

(Encore une fois, j’aurais dû montrer plus d’intérêt aux maisons à ossature en bois pour particuliers) 

Le tout se conclut avec une invitation à partager votre résultat sur les réseaux sociaux.

Juste pour le fun, j’ai recommencé l’entretien en essayant cette fois de répondre le plus mal possible ! J’ai dénigré mon ancien patron, j’ai dit que j’avais postulé par hasard, que je ne savais pas du tout ce que faisait l’entreprise, que je ne voulais pas travailler pour eux mais que j’étais en galère actuellement, que je n’étais pas mobile, que je n’étais pas disponible tout de suite car je rénove ma maison…tout y est passé ! Et…

BilanCatastrophe

Et au final, même si j’ai évidemment été refusé, j’ai été déçu que le recruteur réagisse si peu (voire n’écourte pas carrément l’entretien). Je me suis même retrouvé avec une note supérieure à 50% ! (Surement pour ne pas me traumatiser).

Pour conclure, j’ai été à la fois déçu et agréablement surpris par cet outil. Déçu parce qu’on peut s’attendre à une vraie simulation virtuelle. Par exemple, il est impossible de choisir qui on veut être : on est forcément un commercial qui postule dans une entreprise de maisons à ossature en bois pour particuliers. Et l’absence de plein écran vient aussi gâcher l’expérience, en plus des bugs (notamment sur les réactions du recruteur). Sans compter le fait que l’on vous propose des réponses pré-remplies. J’ai également rencontré pas mal de soucis d’affichage malgré une bonne connexion. Suffisamment ennuyant pour que certains d’entre vous abandonnent avant la fin.

En revanche, une fois que l’on fait abstraction de tout ça, c’est un outil extrêmement intéressant. C’est d’ailleurs la première fois que je voyais quelque chose d’aussi abouti sur ce thème.

Pour ceux et celles d’entre vous qui veulent aller plus loin sur le sujet, j’ai écrit un test plus global sur l’Emploi Store (la plateforme sur laquelle se trouve ce simulateur). N’hésitez pas à y jeter un oeil :D.

  • Christa

    Bonjour,
    Très intéressant votre article^^
    Par hasard y aurait-il d’autres tests de simulateurs d’entretien sur votre blog (type APEC)?

    • Nicolas Galita

      Bonjour Christa,

      Merci ^^

      Non, je n’ai pas testé d’autres simulateurs d’entretien. À vrai dire, je ne savais même pas que l’Apec en avait un ?

  • Ludovic Simon

    Merci pour cette démo. Franchement… ça a l’air vraiment nul. Je pense que Pole Emploi devrait se concentrer sur des choses un peu plus essentiels au lieu d’expérimenter des tas d’applications dans tous les domaines. Si déjà les gens avaient un bon CV et un bon accompagnement à la tactique de recherche d’emploi (incluant de vrais simulations d’entretien), je pense qu’on aurait fait 80% du job.

    • Nicolas Galita

      Deux mois après c’est en effet un peu décevant…

      Mmmmm je sais pas. On aime bien blâmer Pole Emploi mais la dure réalité c’est juste que le chômage est structurel. Il n’y a aucune raison pour qu’une économie soit en plein emploi. Au contraire, c’est un signe de vitalité que d’avoir du chômage. Et Pôle Emploi ne peut pas inventer l’offre. Quant aux 500 000 offres non pourvues qu’on avance toujours pour faire croire que y’a quelque chose à faire c’est une grande chimère. Il faut voir la tête des offres ^^.

  • MC

    Bonjour,

    Un vrai souci à mon sens est que tous les demandeurs d’emploi ne sont pas forcément très à l’aise avec internet.
    Tout d’abord, Emploi Store est sûrement un outil intéressant mais qui s’adresse me semble t’il à une certaine catégorie de chercheurs d’emploi. Les candidats à l’emploi qui n’ont pas une « culture numérique » (et ils sont nombreux) n’en sont pas la cible première, les informations, supports proposés restent réservés aux personnes familiarisées avec le Web 2.0. Recentrer tous les moyens de la recherche d’emploi sur un site revient à exclure les chercheurs d’emploi peu ou pas qualifiés, peu à l’aise avec l’écrit (je vous invite à créer votre profil candidat sur pôle emploi…).
    Cette simulation est une illustration du décalage qu’il peut y avoir entre le pôle emploi et la réalité des postes accessibles aux personnes qui recherchent des emplois de 1er niveau (manutentionnaire, employé libre service, agent d’entretien, aide à domicile, manœuvre, agent de sécurité, assistante maternelle etc, etc…) La compétition est très rude aussi à ce niveau et la recherche d’emploi relève beaucoup du système D. A quand des outils/supports plus « démocratiques » et pratico-pratiques ?
    …C’est ma réflexion du dimanche soir, après relecture de la courbe du chômage …sur votre site vous proposez de faire « un pas de coté » par rapport aux sempiternels conseils pour rechercher efficacement un emploi mais je n’en ai pas encore trouvé un qui s’adresse au chercheur d’emploi bac moins 1.
    😉

    • Nicolas Galita

      Si je peux utiliser la même méthode pour trouver un appartement, je pense qu’on doit pouvoir la transposer peu importe son niveau d’études (avec plus ou moins de similitude évidemment)