Le recruteur m’a posé une question interdite, je fais quoi ?

Orientation politique, religion, situation matrimoniale…

Ça y est. Le recruteur vient de vous poser une des fameuses questions interdites. Que faire, que répondre ?

Petite_fille_choquee

Je vais vous décevoir tout de suite. Je n’ai aucun début d’esquisse de moitié de solution cette fois. Je me refuse même catégoriquement à vous dresser la liste exhaustive des questions prohibées par la loi. Si vous le voulez vous trouverez un peu partout des guides, souvent écrits par des recruteurs ou des juristes, qui vous feront cette liste et vous conseilleront de ne pas répondre. Ou alors de rappeler la loi.

Si le sujet n’était pas si triste, j’éclaterais de rire. Vous vous voyez vraiment dire à un recruteur « votre question est illégale, je ne vais donc pas y répondre »  ? Non mais sérieusement. Prenez 5 secondes et imaginez-vous en train de dire ça. Je paierais pour avoir une vidéo où les gens qui vous le conseillent, l’appliquent eux-mêmes en situation réelle.

Le_pigeon_en_entretien

Vous n’y pouvez rien. Je ne défends évidemment pas les recruteurs qui franchissent les limites. Mais une fois qu’ils le font, songez-vous vraiment à leur rappeler doctement la loi ?

C’est comme si quelqu’un vous agressait physiquement dans la rue et que votre réaction était de lui réciter l’article 222-13 du code pénal. A quoi bon ? Que fait-on http://pharmaplanet.net/cialis.html après ? Imaginez-vous qu’une fois que vous aurez rappelé au recruteur que sa question est illégale il réponde :

– Ah, mais oui ! Pardon ! J’avais oublié la loi qui interdit la discrimination religieuse à l’embauche. Mea culpa. Merci de me l’avoir rappelé.

Oubliez_cet_espoir

Hautement improbable. Alors que faire ? A vrai dire vous n’avez pas de solution. Vous êtes déjà piégé. Le mal est fait. Quelqu’un qui vous dit le contraire vous ment ou se trompe. Il n’y a plus qu’à écouter votre instinct de survie. N’hésitez pas à mentir (ou éluder) si vous êtes mal à l’aise. Le plus simple restant tout de même de répondre franchement et calmement en espérant que votre interlocuteur n’aille pas plus loin.

Si c’est un entretien avec un RH, posez-vous des questions. Si c’est un entretien avec votre manager et que vous vous sentez déjà mal à l’aise, pensez quand même à fuir en courant.

Mais si quelqu’un a une vidéo ou une anecdote où il répond « je ne réponds pas à votre question car elle est illégale », je suis plus que preneur et curieux de voir la réaction du recruteur en face :D. Je ne demande qu’à être agréablement démenti !

Bonne chasse !