Le terrible secret des annonces

Enfin ! Je peux enfin vous révéler le secret des annonces ! Pourquoi ai-je attendu si longtemps ? Parce que c’est quelque chose que je sentais, qui me paraissait clair comme de l’eau de roche. Cependant, je ne pouvais jusque là pas le prouver. Et comme cette affirmation soulève bien souvent des réactions fortes, je n’ai tout simplement pas osé m’y risquer sans chiffre concret. Par contre, je vous préviens : c’est une très mauvaise nouvelle. Vous êtes prêt(e) ? Accrochez-vous…

Personne ne trouve d’emploi grâce à une annonce.

Je force le trait, évidemment. Pour être plus précis : uniquement 7% des gens ont trouvé leur emploi en passant par une annonce ! Et ce n’est pas une énième étude de journaliste pressé qui nous le dit : il s’agit de l’enquête du CEE (Centre d’Etudes de l’Emploi) qui s’est déroulé sur quasiment une décennie !

CommentObtientOnUnEmploiGraphique

 

(Note : la somme des pourcentages est égale à 100% car on considère uniquement le canal qui a effectivement déclenché l’embauche)

On a donc les résultats cinglants et implacables de 9 ans de recherche : les annonces vous permettent d’avoir un emploi dans seulement 7% des cas. Et pourtant on y consacre beaucoup de temps… Alors même que l’annonce est donc un canal d’obtention d’emploi marginal. À titre individuel, c’est même une manière ridiculement peu efficace de trouver son emploi.

Pourtant, chez beaucoup de personnes que je rencontre: recherche d’emploi = consulter des annonces. Dans l’imagerie populaire, quand on pense à une recherche d’emploi on pense à quelqu’un qui répond à des annonces.

D’ailleurs, voici les résultats de la même enquête mais cette fois sur l’utilisation des méthodes de recherche :

CommentCherchetOnUnEmploiGraphique - petit

 

(Note : cette fois-ci la somme est supérieure à 100% car on peut cumuler les moyens de recherche)

On constate que 80% des chercheurs consultent les annonces et que 40% y répondent vraiment. Vous avez donc une moitié des chercheurs qui se servent de l’annonce uniquement comme un canal d’information.

Dans tous les cas, se reposer uniquement sur la réponse aux annonces pour chercher un emploi est une stratégie extrêmement risquée. C’est même une erreur.

ErreurAlcoolique

Je comprends ce que cela peut avoir de rassurant de postuler quotidiennement à des annonces : on a quelque chose de quantifiable, de palpable…mais de très inefficace !

TravaillerIntelligemment

Je ne suis pas en train de vous dire de ne pas répondre aux annonces. Seulement vous devez y accorder un temps proportionnel à leur efficacité, c’est-à-dire pas plus de 7% de votre temps.  Sur une semaine ouvrée cela représente moins d’une demi-journée.

Les autres méthodes de recherche

Trois quarts des postes sont obtenus suite à une démarche active du chercheur (candidature spontanée ou relations). Logiquement, c’est dans cette approche que vous devriez investir le plus votre temps. Vraiment plus.

Vous remarquerez d’ailleurs que Pôle Emploi est souvent moqué dans l’opinion publique et que la majorité des chercheurs sont convaincus de son inefficacité. Et bien passer par Pôle Emploi obtient des résultats légèrement meilleurs que la réponse aux annonces !

Alors comment faire ? On le verra dans un prochain article de synthèse. En attendant vous pouvez déjà aller prendre connaissances de deux armes qui vous aideront dans cette tâche : la capacité à trouver un email et la capacité à identifier le nom du recruteur.

  • Ludovic Simon

    Excellent article, merci !
    Mais, en fait, cela veux dire qu’avoir un projet professionnel clair et un bon CV que l’on envoie à des entreprises que l’on a ciblé par goût, ce serait peut être la meilleure façon de trouver un job ? Intéressant ;) C’est moi aussi ce que j’ai remarqué dans ma propre expérience, et c’est ça qui a motivé la création de DoYouBuzz.

    Merci pour l’info, j’avais pas vu la stat passer, et pourtant je lis la lettre du CEE quasiment à chaque fois.

    • Nicolas Galita

      Merci pour ton retour Ludovic !

      Exactement !!! Je l’avais aussi remarqué mais c’était empirique, je pouvais pas le prouver !

  • Wilfried

    Test

    • Nicolas Galita

      Test reçu ^^

  • Olivier

    Comme les annonces c’est un peu notre métier je vais forcement aborder une autre lecture… si cela abouti rarement c’est aussi parce que les candidats ne savent pas répondre à des annonces et cultivent de mauvaises pratiques. Et on oublie un peu trop souvent cet aspect ;) La stat. devrait d’ailleurs être faite sur la proportion annonces / entretiens plus qu’annonces/ jobs… cela a plus de sens car l’objectif premier reste de décrocher l’entretien ! Ensuite c’est la dimension humaine de chaque candidat qui joue ;) Heureusement Enjoyb est là pour réintroduire un peu d’exigence… Verdict : 2 candidats sur 3 qui passent par Enjoyb sont convoqués à des entretiens physiques ;)

    • Nicolas Galita

      Bonjour Olivier,

      Je sais pas si accuser l’utilisateur est la bonne démarche. Si l’utilisateur n’y arrive pas c’est la faute de l’outil. Toujours.

      Ça aboutit rarement SURTOUT parce qu’on est en compétition avec beaucoup de gens à la fois.

      L’objectif premier c’est l’entretien mais l’objectif final c’est d’être embauché. Marie de Cojob a une très bonne image dont je ferai probablement un article : « je ne voulais pas être une BONNE chômeuse, une chômeuse professionnelle qui ferait les meilleurs CV et les meilleurs entretiens sans jamais décrocher de poste ».

    • Mathieu

      Je rejoins Nicolas sur ce point, l’entretien n’est à mon sens pas un but en soi, ce n’est qu’un moyen pour décrocher un poste. Qui sait, peut-être qu’un jour on recrutera sans faire d’entretien ?! :D

      Dans tous les cas, très intéressante cette étude ! Thanks

      • Nicolas Galita

        Vivement le jour où on fera sans entretien en effet !!!!!