Les 6 lois fondamentales de la recherche d’emploi

J’ai lu un article dans le magazine Management qui présentait les 12 lois empiriques de l’efficacité au travail. Et je me suis dit que certaines d’entre elles étaient directement applicables à la recherche d’emploi !

1) La loi de Parkinson

« Tout travail se dilate, jusqu’à occuper tout le temps qui lui était imparti »

Cette loi vous la connaissez bien. Si je vous donne un an pour rédiger un mémoire, vous allez mettre un an à le rédiger. Si je vous donne un mois, vous allez mettre un mois. Si je vous donne une semaine, vous l’aurez fait en une semaine.

TempsQuiPasse

C’est pour cela qu’il est plus que crucial de se fixer en permanence des dates-butoirs. D’abord pour vous-mêmes : fixez vous des dates concrètes pour passer à l’action. J’ai une amie qui, après 3 mois dans un job ennuyeux a écrit sa lettre de démission en la datant d’un an dans le futur. Résultat : elle a bel et bien démissionné dans le temps imparti !

Mais la loi s’applique aussi aux autres. N’oubliez jamais que vos interlocuteurs y sont autant soumis que vous. C’est pourquoi vous devez toujours obtenir une date-butoir (la fameuse « deadline »). N’acceptez jamais que l’on vous réponde « ASAP » (=dès que possible, pour ceux qui ne parlent pas le franglais corporate). ASAP (et ses variantes : « c’est pour hier », « au plus vite », « je ne sais pas trop », « y’a pas vraiment de date-butoir). Ce n’est pas une réponse mais un évitement de la question. Donc si vous demandez à un recruteur quand est-ce qu’il vous fera un retour sur votre entretien, insistez toujours.

« Entendu, mais si je devais me faire une idée ? Ce serait plutôt dans une minute ? Dans un jour ? Dans une semaine ? Dans un mois ? Dans un trimestre ? Dans un an ? »

2) La loi de Hofstadter

« Il faut toujours plus de temps que prévu, même en prenant en compte cette loi » 

La loi parle d’elle-même. Essayez de la prendre en compte quand vous faites vos plans. Votre plan de retour à l’emploi en 3 semaines, prendra probablement 3 mois.

Là encore n’oubliez pas que les recruteurs y sont soumis. Donc ne soyez pas surpris si un recruteur met plus de temps que prévu à vous répondre : il est lui aussi victime de cette loi. Nous verrons d’ailleurs dans un autre article pourquoi le temps du recruteur et le temps du candidat sont si différents et comment s’en accommoder.

3) La loi de Pareto

« 20% des causes produisent 80% des effets »

20% des actions que vous ferez engendreront 80% des résultats. Corollaire : les derniers 20% demandent 80% des efforts. Gardez-le en tête : l’efficacité consiste à atteindre les 80% de résultats avec 20% d’efforts. Arrêtez donc d’essayer d’avoir le CV parfait, la lettre de motivation parfaite. Arrêtez d’attendre d’être prêts pour postuler ci ou là. Faites-le de manière efficace. N’oubliez pas que « Done is better than perfect ».

4) La loi de Confucius

« L’expérience sert à reproduire les mêmes erreurs, plus rapidement »

Cette loi est impitoyable. C’est elle qui explique qu’après avoir envoyé 100 CV en un mois (ce qui est une horrible idée), on se met à envoyer 100 CV en une semaine (ce qui est une idée encore plus horrible)… L’expérience, sans recul, ne permet pas d’éviter les erreurs, on les fait juste plus rapidement.

ErreurBanane

Je n’ai pas vraiment de conseil pour éviter cette loi. À part peut-être de lire Dessine-Toi un Emploi 😉

5) La loi de Metcafle

« L’efficacité d’un réseau augmente de manière exponentielle »

ReseauMetcalfe

Plus concrètement, si vous prenez un réseau où vous connaissez 10 personnes qui connaissent 10 personnes qui connaissent 10 personnes qui connaissent 10 personnes, ce réseau contient 10 000 personnes. Si maintenant vous remplacez 10 par 50, il en contient désormais 6,25 millions !

C’est à cause de cette loi que tant que vous n’avez pas un minimum de relations sur LinkedIn, il ne se passe pas grand chose. Alors qu’une fois qu’on franchit le cap des 150 relations, c’est magique, le réseau prend vie et explose.

6) La loi de Kotter

« Les meilleurs changements commencent par des résultats immédiats »

En d’autres termes : « Just do it », « le mouvement est plus important que le statique », « le secret de l’action c’est de commencer », etc.

L’action a quelque chose de magique : elle vous emmène à une autre action. C’est pourquoi le plus compliqué est toujours d’initier la première action. Aller courir tous les matins n’est pas dur. Ce qui est dur c’est de le faire une première fois. Nager dans de l’eau froide n’est pas dur. Ce qui est sur c’est de se jeter dans l’eau.

SeJeterAleau

Arrêtez donc de vous dire que vous ferez ci ou ça, faîtes-le. La planification a quelque chose de piégeur : on a tendance à se complaire dans le scénario imaginaire que l’on construit. Arrêtez de vous imaginer le jour où vous serez enfin dans la boîte de vos rêves. Faites quelque chose n’importe quoi. Et on peut toujours faire quelque chose. Même si c’est juste « se renseigner sur la boîte », puis « prendre un café avec quelqu’un de la boîte », etc.

On verra ça plus en détail dans un article qui s’appellera « comment sortir de votre zone de confort ». Mais pour le moment, je vous souhaite de très bonnes recherches !

 

  • François

    « Aller courir tous les matins n’est pas dur. Ce qui est dur c’est de le faire une première fois ». FAUX ! la deuxième fois c’est très dur aussi.
    Mais à part ça, la 6 et la 3 sont assez similaires. Quant à la 1, c’est effectivement vécu par à peu près n’importe qui XD

    • Vanessa

      Le plus dur c’est de se lever déjà 🙂

      • Nicolas Galita

        Ahah c’est sûr ^^

  • Nicolas Galita

    Ahah c’est vrai que la deuxième fois est pas mal aussi !!!!!!

  • Corentin

    Il y a aussi la loi qui dit qu’il vaut mieux être régulier tous les jours plutôt qu’intensif un jour une fois 😉

    • Nicolas Galita

      Pas faux !!!! Je sais pas si elle a un nom par contre !

  • mylène

    Quand tu (j’ai) as un dossier + un entretien à préparer pour lundi ( donc dans 2 jours) alors que j’estime que pour que ça soit bien fait ça devrait faire 2 semaines…
    Pour ce soir j’ai laissée tombé le dossier et lis tes articles pour me préparer. Et je ne sais jamais si c’est le bon choix, mais au moins je m’en occupe un peu.
    J’aurai dû m’en occuper plus tôt, je sais mais je ne sais pas jongler avec 7 balles.

    • Nicolas Galita

      Ahah j’espère que ça t’a servi !

  • Mia

    Merci Nicolas pour ce blog fantastique sur la recherche d’emploi. je me suis reconnue à 100% dans cet article. cela fait 3 mois que je suis sans emploi et je vois que je n’utilise absolument pas la bonne méthode. j’envoie des candidatures encore et toujours et je souffre d’avoir ce mur de silence. perdre son emploi c’est perdre sa vie sociale, une organisation structurée de la journée, un décalage avec les gens qui ont un job. dur dur merci pour vos mille et un conseils et d’insister sur la dimension psychologique de la recherche d’emploi qui mine tout chercheur aussi optimiste soit-il.