Pourquoi cherche-t-on si mal un emploi ?

10h34

CMBWI8SFNS

Voilà bientôt 3 mois que vous cherchez. Vous êtes rompus à la routine. Un petit tour sur votre boîte mail. Rien de fou. 4 nouvelles annonces d’emploi pas plus excitantes que ça. Vous envoyez machinalement 4 fois votre CV et votre Lettre de Motivation.

10h43

Vous vous baladez ci et là sur les divers sites d’emploi pour trouver des annonces qui vous intéressent. Toutes celles que vous trouvez cools demandent plus d’expérience que vous n’en avez. Toutes celles qui demandent l’expérience que vous avez sont barbantes. Soupir.

10h52

Vous ne savez déjà plus que faire. Vous restez devant votre ordinateur pour vous donner bonne conscience. Pas question que l’on vous traite d’assisté ! Vous travaillez dur pour trouver un travail.

Life-of-Pix-free-stock-photos-coffee-black-mug-table-szolkin

17h35

Vous venez d’atteindre la barre des 200 CV envoyés depuis le début de vos recherches. Un sentiment de découragement vous envahit…

Si vous vous êtes reconnu dans une seule des phrases de ce récit, j’affirme haut et fort que vous êtes en train de faire n’importe quoi. Comme 95% des gens.

Bien évidement vous n’en êtes pas conscient. Bien évidemment vos efforts sont de toute bonne foi. Bien évidemment vous êtes fiers d’avoir envoyé 200 CV. Vous n’avez pas passé vos journées à chômer : ce nombre, toujours en centaine, le prouve.

Certes, mais je le redis : vous avez vraiment fait n’importe quoi ! Vous pensez avoir envoyé 200 CV ? Faux ! Quiconque envoie 200 CV en envoie 0. Il en va de même pour la lettre de motivation. Vous ne pouvez pas avoir une lettre de motivation que vous dupliquez en adaptant les noms. Si vous en avez une, vous en avez zéro. A la limite allez jusqu’au bout et n’en envoyez pas.

En vérité votre démarche est aussi pertinente et fine qu’un chasseur qui irait dans les bois avec une mitraillette et tirerait 200 balles au hasard, dans toutes les directions. Le chasseur fait énormément de bruit, il donne l’impression de travailler avec acharnement, il jette toutes ses forces à la tâches. Et pourtant vous conviendrez avec moi que si jamais il touche ne serait-ce qu’une cible il est déjà extrêmement chanceux.

Il fut un temps où cette technique fonctionnait. (Enfin…peut-on vraiment appeler ceci une technique ?) Suffisamment pour qu’une génération entière s’en satisfasse sans jamais la remettre en question. On gaspillait énormément de cartouches et d’énergie. Mais puisque les bois étaient bien plus remplis de gibier, tirer 200 fois au hasard vous garantissait d’abattre des proies.

Et la plupart des chercheurs reproduisent ce schéma car c’est le seul qu’il leur a été donné pour modèle. Alors même que ce temps est définitivement révolu. Et même s’il ne l’était pas, par souci d’efficacité et d’économie de cartouches, je vous en conjure : apprenez à viser !

Chercheur emploi et faucon

Sans quoi ce que vous faites s’apparente à du simple spam. Le recruteur qui reçoit votre candidature est un être humain tout ce qu’il y a de plus normal. Il aime tout autant recevoir des mails de masse que vous ! Même si vous ne savez pas ce que vous voulez (et vous n’êtes pas seul(e) : nous reviendrons sur le sujet), il va falloir cibler.

Même si vous ne savez pas si vous voulez attraper des lièvres ou des sangliers ce n’est pas une raison pour chasser les deux espèces en même temps. On ne chasse pas les sangliers comme on chasse les lièvres. Il va vous falloir commencer par les uns ou les autres.

Si je ne devais vous dire qu’une seule chose, s’il ne devait rester qu’un seul crédo ce serait ça : apprenez à viser ! Vous tirerez moins, vous gaspillerez moins et paradoxalement vous ferez bien plus souvent mouche.

Sur vos 200 lettres de motivation, 99% sont parties directement à la poubelle (ou dans un trou noir équivalent). Le chiffre est même optimiste ! Il est probable que 100% de vos candidatures se soient retrouvées à la poubelle.

Or, il est largement à votre portée d’en envoyer 10 fois moins (littéralement) et d’avoir 5 fois plus de retour. Et nous verrons comment. Car nous n’allons pas vous abandonner à votre sort avec cette simple incantation. Vous avez frappé à la bonne porte !

Dans les prochains articles nous essayerons de vous montrer point par point comment on prépare une chasse, comment on développe la connaissance de soi, pourquoi la passion vous permettra de tricher, à quel point la personnalisation a un effet magique et pourquoi vous devriez appliquer à la lettre la loi de Pareto.

Bienvenue sur Dessine-Toi un Emploi !

 

  • Laurent Cebarec

    Salut Nicolas,
    Je suis d’accord sur le postulat. J’ai pas mal de tips et d’anecdotes que je pourrais te fournir quand tu le souhaites.
    Je presente la recherche d’emploi comme une demarche commerciale avec une logique de ciblage et calibrage forte. Cependant, il ne faut pas oublier que bien que possible tout le monde n’a pas le choix pour trouver son travail. Le marché de l’emploi est en circuit fermé selon moi. On en reparlera, je pense.
    Longue vie à Dessinetoiunemploi !

    • Nicolas Galita

      Hello Laurent 😀

      Quand tu veux pour les anecdotes et les tips !

      Entièrement d’accord : tout le monde n’a pas la même marge de manoeuvre.

      Merci !

  • Marie

    Super article j’adore ton approche et ton ton !
    A partager 😀

    • Nicolas Galita

      Merci 😀 😀 😀

  • N’GOUHI

    yes!

  • Ambre

    Super article, super blog, je traîne depuis une petite heure, je ne connaissais pas, et ça va déjà mieux ! Merci, j’adore, j’adore ta façon d’aborder les choses, et d’écrire, c’est très motivant. Du coup j’y retourne… (à ma recherche d’emploi) ! J’ai hâte de lire le reste.

    • Nicolas Galita

      Ahah merci Ambre !