Pourquoi le recruteur n’est pas votre cible ?

Quand je suis sorti d’école je m’imaginais le recrutement comme quelque chose de très simple : on envoie son CV à un recruteur, qui nous rappelle puis nous fait passer un entretien. De son côté le recruteur voit d’autres candidats puis choisit le meilleur. Et, si c’est nous, on reçoit une réponse positive.

J’ai mis énormément de temps à comprendre que c’était faux. Un recruteur n’a quasiment JAMAIS le pouvoir de dire oui.

Le-recruteur-ne-peut-pas-dire-oui-yes

Il peut dire non de lui-même mais il ne peut jamais dire oui lui-même. En d’autres termes, son avis est pris en compte mais le recruteur n’est pas décisionnaire. Le recruteur n’est donc pas votre cible finale.

Mais alors qui est décisionnaire ?

Le recruteur n’est qu’un intermédiaire, un mandataire. La personne qui commande le recrutement nous allons l’appeler l’opérationnel. Et l’opérationnel sera dans la plupart des cas le futur manager du candidat recherché.

Par exemple, imaginons que l’opérationnel soit un directeur commercial qui gère une équipe de commerciaux. Il se trouve qu’il veut recruter un nouveau commercial. Il va donc aller voir un recruteur et lui faire part de son besoin.

Le-recruteur-ne-peut-pas-dire-oui-bonhomme-telephone

Le recruteur va ensuite faire son travail et s’occuper de recevoir les candidatures (ou d’aller les chercher). Son rôle est de proposer au directeur commercial une liste réduite des meilleurs candidats à faire passer en entretien.

Le recruteur est donc dans une optique d’élimination

Par définition, le recruteur joue alors le rôle d’intermédiaire et surtout de filtre. Le recruteur est là pour empêcher que le bureau du directeur commercial soit inondé de CV hors-sujets.

Ce qu’il cherche donc à faire quand il lit un CV pour la première fois c’est l’élimination. Et si votre CV survit à ce filtre, il passe éventuellement à l’étape de choix.

Le-recruteur-ne-peut-pas-dire-oui-stop

Son autre rôle est de s’assurer que le candidat est bien compatible avec la culture d’entreprise.

Et la cerise sur le gâteau c’est que le recruteur n’aime généralement pas recruter. Car en fait ce n’est pas un recruteur à plein http://www.latunisiemedicale.com/medicale/acheter-levitra/ temps. Dans énormément de cas, la personne qui recrute est un RH généraliste qui traite aussi de sujets comme la paie ou la formation.

Conséquence directe : votre candidature spontanée l’emmerde plus qu’autre chose si elle ne répond à aucune des demandes opérationnelles en cours.

Ne perdez pas de vue la personne qui dit oui

Encore une fois, le recruteur n’a que le pouvoir du non. Même si vous arrivez à devenir le ou la chouchou du recruteur, il ne pourra pas vous recruter si l’opérationnel s’y oppose. Inversement, si vous arrivez à devenir le ou la chouchou de l’opérationnel, il pourra vous recruter même si le recruteur s’y oppose (s’il le veut vraiment).

Le-recruteur-ne-peut-pas-dire-oui-yes-no-maybe

Conclusion

Ce n’est évidemment pas une raison pour ne pas traiter au mieux la relation avec le recruteur. Mais il est important que vous ne perdiez pas l’objectif de vue. Votre cible finale ce n’est jamais le recruteur mais toujours l’opérationnel.

Si vous avez le choix entre contacter un recruteur et contacter directement l’opérationnel n’hésitez pas à contacter l’opérationnel de temps en temps.

Si votre candidature est appuyée depuis le début par un opérationnel elle aura bien plus de force que si elle entrait par le canal recruteur. Si l’opérationnel envoie votre CV au recruteur, vos chances d’avoir un entretien seront multipliées. Pour une raison simple : c’est lui le décisionnaire et le recruteur essaie de satisfaire son besoin. Ce qui veut dire que si le recruteur peut proposer un profil qui plaît déjà à son opérationnel, ça lui facilite une partie du travail !

Bonnes recherches !

 

N’oubliez pas de nous rejoindre sur la page Facebook où vous êtes de plus en plus nombreux et nombreuses. On vient de franchir la barre des 800 au moment où j’écris :D ! En plus des articles, vous y trouverez des vidéos et des BD marrantes sur la recherche d’emploi, et de temps en temps des jeux interactifs ^^.

  • Matthieu Degenève

    Très bien expliqué, c’est en plein ça!!!

    • Nicolas Galita

      Merci Matthieu 😉

      On se fait un article invité à l’occasion ^^ ?

  • ricao

    J’avoue avoir du mal à comprendre la situation : dans mon cas c’est le DAF l’opérationnel, devenir le chouchou d’un DAF ?! Je ne vois pas comment si on ne se connait pas et si de plus il n’a aucun besoin d’un credit manager ?